Les souvenirs de vacances de Nadia Boutakova

L'Internet procure quelque fois des petits miracles. Lundi 13 Octobre 2008, nous avons reçu un email de Nadia Boutakova avec des photos d'elle et de ses proches lorsqu'elle venait enfant en vacances dans le quartier des Abbesses. Elle était tombé par hasard sur notre site en reconnaissant Mr Kimitch sur une photo ancienne que nous avons publié.

Nadia_Boutakova_01.jpg

D'origine russe, elle nous a raconté ses venues en vacances dans notre quartier pendant les étés 1959, 1960 et 1961.

Nadia_Boutakova_02.jpg

Elle nous a raconté se rappeler d'Anatole Evreinoff qui avait une patience infinie avec elle et de son amie d'enfance Tania Tkatcheva avec qui elle jouait.

Voici son témoignage écrit :

Je suis née en 1950 à Clamart de parents russes. Ils ont confié mon éducation à mes grands parents maternels. Clamart avait aussi une grande colonie russe et mes grands parents n'ont eu aucun problème à me 'préserver' dans notre culture.

J'ai vécu toute mon enfance au milieu de gens âgés russes, espérant toujours rentrer en russie. C'était une communauté sympathique, accueillante, faisant la fête avec peu de place et peu de moyen mais avec beaucoup de chaleur humaine.

Nadia_Boutakova_06.jpg

Mon grand père ( Nossovitch ) m' a envoyé à Chelles avec ma grand mère passer l'été 59 chez Vanghenghei qu'il connaissait depuis son départ de Russie et pour lequel il avait une profonde amitié. Ce monsieur âgé, de petite taille, avec une épouse infirme, travaillait le bois dans sa menuiserie avec des grosses machines.

Je pouvais regarder, il expliquait malgré mon jeune âge. J'ai le souvenir de l'extraordinaire odeur du bois. Les autres années, nous sommes allés chez Madame Petoukhova et chez Madame Borodine.

J'ai découvert à Chelles la liberté.

Il n'y avait aucune circulation et ma grand mère ne me surveillait pas en permanence comme à Clamart. J'ai côtoyé Tania et Véronique (russes) mais aussi des enfants arabes (Amara ) et italiens. Je ne me souviens pas d'enfants français. Nous jouions tous ensemble avec plus ou moins de connivence, mais je ne me souviens pas de problème.

Nadia_Boutakova_05.jpg

Au bout de la rue, avant de monter sur la colline, il y avait une planche qui traversait un ruisseau sur laquelle, couchés, nous attrapions des têtards à différents stades de développement (je l'ai appris ici). Nous faisions du vélo pas forcément à notre taille.

Nadia_Boutakova_03.jpg

Chez Vanghenghei, un monsieur asiatique (le papa de véronique) habitait dans la cour. Il travaillait sur des icônes. Je le regardais beaucoup.

Je me rappelle des messes orthodoxes, mais nous n'avons jamais participé aux fêtes de Pâques.

J'ai des Souvenirs de logements minuscules où nous passions nos soirées, mais à Clamart c'était pareil.

Tous le monde avait des jardins, quelquefois des lapins, et nous allions beaucoup les uns chez les autres. J'ai le souvenir de Chalifert...

Nadia_Boutakova_07.jpg

(...)

J'ai beaucoup de souvenirs personnels attachés à des gens en particulier, mais je suis probablement dans le désordre. Je ne suis pas retournée à Chelles depuis 1968. J'ai beaucoup de bons souvenirs mais je ne pensais pas les raconter.

Amicalement

Nadia dans la carrière Saint-Pierre (1965 - 1968) :

Nadia_Boutakova_04.jpg

Merci Nadia pour nous avoir fait parvenir ses quelques souvenirs de jeunesse.

Commentaires

1. Le mardi 21 octobre 2008, 13:55 par sandrine

incroyable et inattendu...
un reportage inestimable, accompagné de photos qui plus est...
ce blog est tellement riche que des anciens du quartier peuvent s'y retrouver...
la porte est ouverte aux souvenirs, n'hésitez pas à nous faire part des vôtres on en est très friands...
génial !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://site.gagny-abbesses.info/index.php?trackback/572

Fil des commentaires de ce billet