Mot-clé - Parc Saint-Pierre et Bausset

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 21 mai 2009

16-05-2009 : Notre visite officielle de la carrière de Vaujours

Le samedi 16 Mai 2009, la société PLACOPLATRE filliale du groupe SAINT-GOBAIN, nous a invité Les Amis Naturalistes des Coteaux d'Avron et Les Abbesses de Gagny-Chelles à visiter la carrière de VAUJOURS (93410).

Les carrières de Vaujours

Celle-ci toujours en exploitation, d'une dimension de 250 hectares, produit 25% de la production nationale de Gypse à elle seule. Le but de cette visite était de nous présenter les métiers de PLACOPLATRE, le rôle de la Fondation SAINT-GOBAIN et surtout comment sont gérés les réhabilitations naturelles des anciennes carrières de Gypse suite à l'arrêt de leur exploitation.

Les carrières de Vaujours

En effet, les carriers sont dans l'obligation de remettre les terrains en état.

Depuis 20 ans et en collaboration avec la société ECOSPHERE, PLACOPLATRE tente sur certains de ses sites en cours de production de restituer au fur et à mesure des milieux naturels. Ainsi, lors de cette visite, nous avons pu juger de la qualité du travail réalisé sur le site de Vaujours, notamment dans le respect des sols (pelouses marneuses et calcaro-marneuses, boisements calcaires, volonté de conserver des fronts de taille ect).

Ce site "vitrine", ne signifie pas que l'intégralité des sites détenus par PLACOPLATRE et/ou SAINT-GOBAIN sont traités avec autant d'attention.

Voici donc, un reportage vidéo de notre visite :


Visite officielle des carrières de Vaujours du 16/05/2009

vendredi 15 mai 2009

La flore de la côte du Beauzet (Chelles) : Dorycnie hirsute

La Dorycnie hirsute ou Bonjeanie hérissée (Dorycnium hirsutum) ou Pied de coq, Badasse sauvage, nommé par les anglophones 'Hairy canary clover' est présente au dessus des carrières du Beauzet au niveau des anciens vergers.

Dorycnium hirsutum

La Dorycnium hirsutum est un plante méridionale des coteaux marneux. Elle a déjà été signalée par Jovet en 1920 à Montfermeil. Cette petite plante de la famille des Fabacées poussant surtout en région méditerranéenne, à feuillage vert bleuté très velu et à petites fleurs blanches. Son feuillage est persistant, de couleur gris bleu argenté. Sa croissance est rapide. C'est une plante des sols pauvres, secs et rocailleux.

Très rare en région Ile de France, elle est menacée au Beauzet par la fermeture des milieux ouverts. Un chantier nature est nécessaire pour éviter sa disparition à moyen terme.

Source : Anca et Wikipedia

mardi 12 mai 2009

La flore de la côte du Beauzet (Chelles) : L'Orchis Pourpre

L'Orchis pourpre (Orchis purpurea) est une plante herbacée vivace de la famille des Orchidacées assez commune en Europe que l'on rencontre aussi en Afrique du Nord, en Turquie et au Caucase. Elle est nommée Pentecôte dans l'ouest de la France.

Orchis pourpre (Orchis purpurea)

On la trouve en grand nombre dans la carrière du Beauzet souvent accompagnée de la Listère à feuilles ovales. Elle est localisée au Beauzet en lisière des bois calcaires. Elle est menacée par la cueillette "sauvage" et la fermeture des milieux par le développement de la phase arbustive.

Sa floraison a lieu d'Avril à juin.

Orchis pourpre (Orchis purpurea)

C'est une plante robuste pouvant atteindre une hauteur de 80 cm mais plus généralement haute de 30 à 40 cm.Ses feuilles, vert uni, pouvant atteindre 15 cm de long, forment une rosette à la base de la plante. Au sommet d'une longue tige elle porte de nombreuses fleurs pourpres à violacées dont le labelle évoque plus ou moins les bras et la robe d'une femme. Le casque de la fleur rouge-brun, contraste avec le labelle clair mais ponctué de pourpre.

Orchis pourpre (Orchis purpurea)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Orchis_purpurea Source : Atlas de la flore sauvage de Seine-Saint-Denis.

dimanche 10 mai 2009

La flore de la côte du Beauzet (Chelles) : La Listère à feuilles ovales

La Listère à feuilles ovales (Listera ovata) est une orchidée terrestre européenne. Elle est très fréquente dans la carrière du Beauzet et dans certains bosquets de la côte. On la trouve souvent en compagnie d'une autre orchidée l'Orchis Pourpre. Elle s'installe dans les sous bois frais, dans les lisières mais aussi parfois à découvert dans les pelouses marneuses.

Listère à feuilles ovales (Listera ovata)

C'est une plante vivace, à racines nombreuses, dressée, entièrement verte avec à mi-tige une paire de feuilles ovales opposées. L'inflorescence est un épi lâche de petites fleurs verdâtres aux sépales et pétales connivents. Le labelle est allongé portant à la base une cupule nectarifère. Son extrémité est bifide. Il n'y a pas d'éperon.

Listère à feuilles ovales (Listera ovata)

C'est l'orchidée la plus fréquente de l'Est Parisien.

Listère à feuilles ovales (Listera ovata)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Listera_ovata Source : Atlas de la flore sauvage de Seine-Saint-Denis.

samedi 9 mai 2009

La flore de la côte du Beauzet (Chelles) : Le Persil des moissons

Le persil des moissons ou Berle des blés (Petroselinum segetum) est une plante de la famille des Apiacées.

Elle est devenue très rare en région Ile de France, elle est donc déterminante dans le cas d'un classement en ZNIEFF*

Persil des moissons (Petroselinum segetum)

C'est une plante annuelle de 30-60 cm des friches et des bords de champs sur sols calcaires (A ne pas confondre avec le Sison). Il existe 2 stations au Beauzet visibles le long du vieux chemin de Paris ou de Meaux. Ces rares stations sont menacées par la pratique du moto cross sur les talus et les chemins et la réouverture du vieux chemin de Meaux ou de Paris.

Persil des moissons (Petroselinum segetum)

(*) Zone Naturelle d'Intérêt Floristique et Faunistique.

Source : Tela Botanica Source : Atlas de la flore sauvage de Seine-Saint-Denis.

jeudi 7 mai 2009

Les agneaux de la côte Saint-Roch

Rappelez vous, nous avons signalé la présence de moutons en semi-liberté dans les champs de la côte Saint-Roch et du Beauzet (Chronique Printanière : La côte du beauzet et St-Roch est à nouveau une zone de pâturage). Et bien, les brebis étaient toutes enceintes et 3 magnifiques agneaux sont venus au monde courant Avril.

Les Agneaux de Driss

Nous avons fait connaissance du propriétaire des moutons, le sympathique Driss. Il loue un terrain sur la côte Saint-Roch depuis 23ans pour y faire son verger et son jardin potager. Il peut ainsi améliorer le quotidien de ses proches et de sa famille tout en profitant de la nature.

mardi 5 mai 2009

La flore de la côte du Beauzet (Chelles) : La Muscari à toupet

Le Muscari à toupet (Muscari comosum) est une plante rare en région Ile de France. Vivace des bords des chemins et pelouses, elle poussent essentiellement sur sols calcaire. Elle est abondante sur la côte du Beauzet, il existe 2 belles stations le long du vieux chemin de Paris ou de Meaux et 2 autres dans la carrière du Beauzet à l'entrée du défilé.

Muscari à toupet (Muscari comosum)

C'est une espèce vivace grâce à son bulbe, qui atteint de 30 à 60 cm de haut et qui fleurit au printemps, entre avril et juillet. Le bulbe de couleur tirant sur le roux à la taille d'une noix.

Ces rares stations sont menacées par la pratique du moto cross sur les talus et les chemins.

Source : Atlas de la flore sauvage de Seine-Saint-Denis.

La flore de la côte du Beauzet (Chelles) : La Falcaire commune

La Falcaire commune (Falcaria vulgaris) est une Plante de 30-50(100) cm, bisannuelle ou vivace, glauque, glabre, abondamment divariquée, formant presque un buisson hémisphérique.

Cette plante est désormais très rare en région Ile de France, elle est une espèce qui a été déterminante dans le classement en ZNIEFF* de la carrière Saint-Pierre et de la côte du Beauzet. Ces rares stations sont menacées par la pratique du moto cross sur les talus et les chemins.

Falcaire commune (Falcaria vulgaris)

La falcaire est pionnière sur des sols meubles et profonds de limon ou de loess, secs en été, riches en bases, en calcaire et en nutriments.

La falcaire est à l’origine un élément floristique méditerranéen-moyen-oriental.

Nettement thermophile, elle apparaît isolée ou par groupes clairsemés, dans des lisières ensoleillées, des talus de chemins de fer, des pelouses arides perturbées, des bords de champs et de chemins, des friches, des terrains vagues, des vignobles ou les zones rudérales des gares.

Les stations actuelles de la côte du Beauzet se trouvent en lisière des chemins agricoles et en bordure de champs sur des sols marneux.

Falcaire commune (Falcaria vulgaris)

La lutte contre les adventices, la destruction de talus, l’embroussaillement et l’afforestation des friches, et de manière générale l’intensification de l’agriculture ont fait pratiquement disparaître la falcaire de notre région.

Falcaire commune (Falcaria vulgaris)

(*) Zone Naturelle d'Intérêt Floristique et Faunistique.

Source : CRSF (Centre du Réseau Suisse de Floristique) Source : Atlas de la flore sauvage de Seine-Saint-Denis.

lundi 6 avril 2009

L'opération de nettoyage de la carrière Saint-Pierre du 04 Avril 2009.

Le samedi 4 Avril au Matin, la Municipalité de Gagny, au travers de son service de l'Environnement et du Cadre de vie, a organisé une "Opération de Nettoyage de Printemps" dans la carrière de l'Est ou Saint-Pierre.

Nous sommes donc venus avec 10 participants. La zone choisie était une parcelle de la carrière localisée dans le prolongement de la rue Jean Bouin sous les fenêtres des bâtiments. Compte tenu du nombre limité de participants, le quartier des Abbesses était donc et de loin celui qui était le plus représenté sur une quinzaine de personnes présentes en plus des services techniques de la commune. On a raconté qu'il y a avait seulement un participant en provenance de la cité Jean Bouin.

Le bois de remblais était jonché par les ordures infâmes jetées depuis les fenêtres des riverains (Genre restes de nourriture McDonaldizés, couche-culottes, vêtements, papier Wc, sacs d'ordures ménagères en état de décomposition avancée, jouets divers etc.). Il y avait encore des sacs d'ordures fraichement jetés qui pendaient encore aux branches des arbres. Au final, 9 bennes auront été remplies des déchets jetés des fenêtres des immeubles. Il apparaît évident que dans quelques mois la situation sera la même tant le non respect de l'environnement de certains riverains est affligeant. Il y avait des riverains amusés qui nous observaient depuis leurs fenêtres. Une opération de communication et de sensibilisation auprès des riverains semble absolument nécessaire.

Après 2 heures à nettoyer, trois d'entre nous (dont votre aimable serviteur), conscients de l'inutilité de cette action, se sont donc échappés pour aller nettoyer le site du petit vallon qui a bien souffert après l'édification d'un campement sauvage, il y a 10 jours. Le petit Vallon est le site le plus pédagogique de la carrière Saint-Pierre avec ses pelouses calcaro-marneuses qui abritent plantes et insectes rares et/ou protégés.

Après un travail intense en petit comité, nous avons donc gommé toutes les traces du campement sauvage et commencé à retirer les déchets du fond du vallon (débris automobiles, tôles et métal rouillé etc.).

Nettoyage Petit Vallon

Les arbres et les branches coupés et ou arrachés par les campeurs ont été mis en tas à coté de l'ancien baraquement de Poliet et Chausson.

Nettoyage Petit Vallon

Il reste beaucoup de travail à réaliser dans cette zone. Nous vous tiendrons informés lorsqu'une date sera fixée pour une finalisation du nettoyage de ce site majeur pour le patrimoine naturel de la ville et de la région. En effet, Monsieur Müller en sa qualité de directeur du Service municipal de l'Environnement et du Cadre de vie, nous a dit qu'il nous mettrait des bennes à ordures à disposition à une date convenue entre nous.

Nettoyage Petit Vallon

Nous voulions remercier toutes les personnes qui à notre appel sont venus participer à cette opération de nettoyage organisée par la municipalité de Gagny. Beaucoup d'entre vous sont revenus dégoutés de cette expérience. En effet, le secteur de nettoyage choisi, présentait un intérêt écologique relativement faible et la nature infâme des déchets ramassés en provenance des fenêtres des riverains, nous ont tous laissés un arrière goût d'inutilité et la pleine et entière compréhension du dur métier d'éboueur. En effet, il est fort probable que la zone nettoyée sera dans le même état d'ici à quelques mois.

Nous espérons que vous aurez retrouvé du courage pour nous accompagner pour finaliser le nettoyage et l'entretien du petit Vallon qui, lui, présente un intérêt bien supérieur au prolongement de la rue Jean Bouin nettoyé ce 4 Avril.

samedi 28 mars 2009

Chronique Printanière : Les falaises de la carrière Saint-Pierre sous le soleil du printemps

Première masse de Gypse

La première masse de Gypse (21/03/2009)

Au dessus de la première masse de Gypse

Vue panoramique prise d'au dessus de la première masse de Gypse (21/03/2009)

[((/public/Carrieres_Saint_Pierre/2009/21032009/.ru-st-roch_m.

La source du Ru Saint-Roch vue d'en haut (21/03/2009)

vendredi 27 mars 2009

Chronique Printanière : La côte du beauzet et St-Roch est à nouveau une zone de pâturage

Lors de notre visite printanière du 21 Mars 2008, nous avons eu l'agréable surprise de constater la présence de 3 moutons et de 3 chèvres en liberté sur les côtes du beauzet et Saint-Roch. En effet, dans notre projet du Parc de la carrière Saint-Pierre et de la côte du Beauzet, nous avions proposé d'entretenir la carrière par des moutons et du bétail rustique, permettant ainsi de limiter la prolifération des taillis et de favoriser la biodiversité.

Les moutons de la côte du Beauzet

Moutons avec le quartier des Abbesses en contrebas.

Les chèvres de la côte du Beauzet

Des chèvres sous les lignes à haute tension.

cpa_chelles_moutoins

Une carte postale du début du siècle pour le souvenir.

mercredi 25 mars 2009

Un campement sauvage dans le petit vallon

Mercredi 25 Mars 2009, Mr Teulet en sa qualité de Maire de Gagny, nous a contacté pour nous prévenir que des personnes avaient établis un campement dans un des sites les plus remarquables de la carrière Saint-Pierre : le Petit Vallon.


Mr Teulet, nous a invité à assister à une intervention de la police dirigée par Mr Müller en sa qualité de directeur du Service Municipal à l'Environnement et au Cadre de vie de Gagny. Nous avons donc cessé toute affaire courante pour nous précipiter à Gagny, incrédules, car nous avions visité le site le samedi précédent et aucun campement n'avait été à signaler.

Pour une ou plusieurs familles, des personnes ont construit un campement en coupant les arbres du site (des ormes, des érables et des acacias). C'est avec une peine immense et la gorge serrée que nous avons constaté le désastre.

Campement Rom dans le petit Vallon

Les campeurs sauvages avaient l'air d'avoir quitté le site à l'arrivée de la police. Malgré seulement une à deux nuits de présence, ils ont réussi à joncher le sol du petit vallon de détritus infâmes. Ils ont abandonné des bâches, des vêtements, des ustensiles de cuisine, des plaques de polystyrène, des sacs plastiques, des jouets d'occasion, des résidus alimentaires etc. Il y a aussi des traces de feux réalisés avec des arbres de la carrière.

Campement Rom dans le petit Vallon

Ils ont utilisé la pelouse calcaro-marneuse comme un wc à ciel ouvert. Pour essuyer leurs postérieurs, ils ont utilisé des vêtements qu'ils ont abandonné aux côtés de leurs déjections.

Campement Rom dans le petit Vallon

mardi 24 mars 2009

Chronique Printanière : le retour des insectes dans la carrière Saint-Pierre

Pour fêter le retour du printemps, une balade dans la carrière Saint-Pierre et de la côte du Beauzet s'impose.

En ce samedi 21 mars 2008, le soleil est au rendez-vous radieux. Les prunus sont déjà en fleurs et ils ont sonné le réveil des insectes. Ils semblent grésiller tellement ils bourdonnent d'insectes.

Les pruniers en fleur de la carrière Saint-Pierre

Un regard attentif à ces arbustes ardents et des hôtes pollinisateurs et autres insectes se révèlent :

Un magnifique papillon le Vanesse des pariétaires (Nymphalis egea, anciennement Polygonia egea) se pose sur une fleur de prunus.

Vanesse des pariétaires (Nymphalis egea, anciennement Polygonia egea)

Les Abeilles (Apis) qui deviennent de plus en plus rares sont au rendez-vous.

Abeille (Apis)

Protégées des activités humaines qui les déciment, par le sanctuaire qu'est la carrière, elles affichent une belle vitalité.

Abeille (Apis)

Les Bourdon terrestre (Bombus terrestris) sont également de la partie avec les abeilles solitaires ou Andrènes.

Bourdon terrestre (Bombus terrestris)

La Mouche Abeille ou Grand Bombyle (Bombylius major) est également présent pour collecter son lot de pollen.

Grand bombyle (Bombylius major)

lundi 23 mars 2009

IMPORTANT - Samedi 04 Avril 2009 : Opération de nettoyage dans la carrière Saint-Pierre

Nous avons pris connaissance dans le dernier bulletin municipal que la Municipalité de Gagny, au travers du service de l'Environnement et du Cadre de vie de la ville, organise une "Opération de Nettoyage de Printemps" dans la carrière de l'Est ou Saint-Pierre.

Carrière Saint-Pierre : ordures

Cette opération aura lieu Samedi 04 Avril 2009 matin de 09:00 à 12h:30. Le rendez-vous est donné au n°40 de la rue Jean Bouin à 08h30.

Même si notre association n'a pas été officiellement invité, il est impératif de nous mobiliser pour cet évènement qui est conforme à notre volonté de préservation de la carrière de l'Est ou Saint-Pierre.

A ce jour, nous ne savons pas exactement, quelles seront les zones à nettoyer, ni les moyens qui seront mis à disposition pour dépolluer le site. Nous sommes conscient qu'une matinée de travail, c'est bien trop court pour nettoyer les 47 hectares de la carrière Saint-Pierre. Cette action ne sera pas significative mais elle est symboliquement importante.

Nous espérons que nous pourrons au moins retirer les restes du village des Roms, situé à 200 mètres du point de rendez-vous annoncé, rendre visite au pollueur de la côte de Bellevue situé sur les hauteurs à 15 minutes de marche de la rue Jean Bouin et faire un tour dans le petit vallon.

Mais si nous ne nous mobilisons pas comment pourrons nous demander à l'avenir que des opérations de nettoyage d'envergure soit réalisée ?

Carrière Saint-Pierre : ordures

L'inscription est obligatoire, il convient de nous contacter avant le Vendredi 27 Mars 2009 ou d'adresser un coupon réponse au service de l'Environnement et du Cadre de vie de Gagny avant le Lundi 30 Mars 2009 (Celui-ci est disponible en page 11 du dernier bulletin municipal).

Nous aurons beaucoup de mal à mobiliser des participants dans un laps de temps aussi court. Mais si vous êtes libres et que vous partagez nos valeurs, inscrivez-vous avec nous. Nous avons demandé à l'ANCA et à Gagny Environnement de se mobiliser avec nous.

Le pollueur de la côte Bellevue

J'habite au fond de l'Avenue Bellevue à Gagny et je suis un pollueur. Mon jardin est une vraie décharge et j'en suis très fier.

car_pollueur_4.jpg

J'ai même 2 cuves dans mon jardin pour stocker des produits chimiques. C'est très pratique.

car_pollueur_3.jpg

Derrière chez moi, c'est la carrière Saint-Pierre. Il y a des gens qui disent que c'est une Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique. Mais moi, j'en ai rien à faire, vraiment pas...Je suis un pollueur moi, un vrai et j'assume. J'aime vivre dans mes ordures et les étaler autour de moi.

La pelouse calcaro-marneuse pleine d'orchidées sauvages ou le fontis aux tritons qui existent non loin de chez moi, cela ne sert à rien. Au fond de mon jardin ou de ma décharge c'est selon, je possède une porte qui donne sur le carrière Saint-Pierre ou de l'Est.

car_pollueur_2.jpg

Comme, je n'ai plus de place pour décharger mes ordures, je les dépose dans la carrière en toute impunité. Personne n'y voit rien car ma maison est bien isolée sans aucun vis à vis (c'est pour cela que je l'ai choisie).

car_pollueur_1.jpg

car_pollueur_5.jpg

J'ai abattu les arbres pour faire de la place, c'est plus pratique et en plus cela me permet de me chauffer gratos (pas bête le gars). Déposer les ordures à la déchetterie, cela prend trop de temps. Puis quand on en a trop, on m'a dit que c'était payant. Pourquoi payer si je peux polluer ? Moi, j'suis pas idiot, il n'y a pas de petites économies.

car_pollueur_6.jpg

Un voisin m'a dit qu'il avait lu sur Internet, qu'une association "Les Abbesses de Gagny-Chelles" m'avait dénoncé à la Mairie de Gagny et ailleurs. C'est quoi ces Ayatollah de l'écologie ? De toutes les façons, je suis persuadé qu'il ne m'arrivera rien, tout le monde s'en fout de cette carrière.

vendredi 6 mars 2009

Trois nouvelles cartes postales des carrières de Gagny

Les cartes postales des carrières de Gagny sont assez rares et assez difficiles à trouver. Et quand on les trouve, il faut se battre pour les remporter. Voici donc les trois nouvelles venues de notre collection privée :

cpa_carriere_boy.jpg

cpa_carrieres_four_2w.jpg

cpa_carrieres_rails

samedi 28 février 2009

Notre demande officielle de droit de réponse à l'Edito du bulletin municipal de Gagny Magazine

En sa qualité de "Directeur de la publication de GAGNY Magazine", nous avons demandé à Monsieur Michel Teulet d'insérer notre droit de réponse dans le prochain bulletin municipal.

Il est de jurisprudence constante que « Il n’importe que l’auteur de la réponse n’ait pas été expressément nommé par l’article incriminé, s’il est aisément identifiable. (Crim. 4 juin 1953. D.1953. 665, note Chavanon).

En application des dispositions de l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881, et en réponse à l’éditorial de Monsieur le maire, nous avons demandé l'insertion du texte intégral présenté ci-dessous dans le prochain numéro de Gagny Magazine.

Nous espérons que Monsieur Michel Teulet saura respecter nos droits et commencer réellement à nouer un dialogue constructif avec les associations qui défendent le projet du parc et qui s'opposent à l'emplacement choisi pour l'édification du gymnase Théodore Monod.

Droit de Réponse des Abbesses de Gagny-Chelles :

Dans l’Edito du Bulletin Municipal du mois de Février 2009 (Gagny Magazine n°137, Monsieur Michel Teulet a mis en cause notre association « Les Abbesses de Gagny-Chelles » (http://gagny-abbesses.info).

Dans cet édito, la municipalité se targue d’avoir toujours été animée d’une volonté de préserver la nature de la carrière Saint-Pierre.

Comment la municipalité peut-elle donc se justifier de l’autorisation de coupe, d’abattage et de remblaiement sur 19 hectares de la carrière Saint-Pierre qu’elle a accordé en 1998 à la société SNC France Construction.

Comment la municipalité peut-elle justifier les 3 années de procédures juridiques contre l’association Gagny Environnement qui ont mené avec succès à l’abandon de ce projet de Zone d'Aménagement Concerté (ZAC) ?

Comment peut-elle expliquer et cela malgré des demandes répétées de l’association « Les Amis Naturalistes des Coteaux d’Avron », qu’il n’existe aucun arrêté de protection des biotopes sur la Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique de type 1 de la carrière Saint-Pierre et de la côte Beauzet ?

Pourquoi l’Agence des Espaces Verts d’Ile de France n’est elle pas autorisé à préempter la carrière Saint-Pierre ?

Concernant la construction du gymnase Théodore Monod sur la ZNIEFF de la carrière Saint-Pierre. Nous voulions signaler que 5000m2 sur 50 hectares, cela fait 1 pour 100 et non 1 pour 1000.

L’installation du gymnase est prévue sous des lignes à haute tension. Il en va donc également de la santé de nos enfants.

L’emplacement choisi pour l’édification du gymnase va détruire des espèces naturelles rares et/ou protégées au niveau régional et national.

Une des alternatives proposées est un terrain industriel abandonné, d’une taille supérieure (~6900m2) et contigu au collège Théodore Monod. Son propriétaire est le même que la parcelle choisie : Saint-Gobain (anciennement Poliet et Chausson).

Pourquoi détruire des espèces protégées et rares quand il existe à proximité d’anciens bâtiments industriels à l’abandon (des bâtiments qui devront de toutes les façons être un jour réhabilités) ?

Pourquoi la société Saint-Gobain a t’elle accepté de céder un terrain de 5000m2 pour 1 euro symbolique ? Que vont devenir la vingtaine d’hectares qu’elle possède encore sur Gagny ?

Il convient de préciser que 3 associations s’opposent à la construction du gymnase sur la parcelle choisie : « Gagny Environnement », « Les Amis Naturalistes des Coteaux d’Avron » et « Les Abbesses de Gagny-Chelles ».

Christophe NEDELEC Président de l’Association « Les Abbesses de GAGNY-CHELLES »

L'édito malheureux de Mr Teulet - Cliquer pour agrandir :

L'Edito du Bulletin Municipal N°137 de Février 2009

jeudi 19 février 2009

Quand la carrière Saint-Pierre était un espace de liberté pour tous, 1947 - 1953.

Christian Baltauss qui a vécu ses 9 premières années dans le quartier des Abbesses de 1947 à 1956, nous a confié un nombre très important de photos de famille. Elles sont toutes aussi extraordinaires les unes que les autres. D'origine russe, Christian habitait avec ses grands-parents ( Famille Stuart) à l'angle de la rue Albert Caillou et de la rue de l'Abbaye chez Mr et Mme Vandenheim..

Le site perso de Christian Baltauss : http://wwww.christian-baltauss.fr

Voici donc la troisième série : les photos de la famille Baltauss dans la carrière Saint-Pierre pendant les années 1947 à 1953. A cette époque, la carrière Saint-Pierre de Gagny-Chelles était un espace de jeux et d'aventures pour tous :

La famille Baltauss au pied du ru des pissottes

La famille Baltauss fin des années 40 sur les berges du canal du chesnay ou ru des pissottes (Alex à gauche et Jacqueline (née Sériès) à droite .

La famille Baltauss dans la carrière Saint-Pierre en Juillet 1949

Juillet 1949 - Jacqueline Baltauss, en promenade dans la carrière avec ses enfants (Christian est assis et son frère Richard est debout).

La famille Baltauss dans la carrière Saint-Pierre en Juillet 1949

Juillet 1949 - Jacqueline Baltauss, en promenade dans la carrière avec ses enfants (Christian et Richard Baltauss).

mercredi 18 février 2009

Notre réponse officielle à l'Edito de Mr Teulet du Bulletin Municipal de Février 2009

Voici donc la réponse officielle de l'association "Les Abbesses de Gagny-Chelles" à l'édito du Bulletin Municipal de Février 2009.

En effet, la municipalité de Gagny a consacré l'intégralité de l'Edito du Bulletin Municipal du mois de février 2009 à parler de notre projet du Parc Saint-Pierre et Beauzet et de notre opposition à la construction du gymnase Théodore Monod dans la ZNIEFF de la carrière Saint-Pierre.

-->Voir notre réponse officielle à l'édito de [Mr Teulet (Fichier PDF)|/public/Association/doc/rep_gagny_edito_170209.pdf]

L'édito malheureux de Mr Teulet - Cliquer pour agrandir :

L'Edito du Bulletin Municipal N°137 de Février 2009

Le projet du PARC ST-PIERRE ET BAUSSET

  1. Le site dédié à ce projet - http://www.parc-gagny.info
  2. Le Projet complet en PDF
  3. Les associations CHELLES NOUVEAU et ADEQUA soutiennent le projet du Parc Saint-Pierre et Bausset

L'urbanisation de la carrière Saint-Pierre :

  1. La Mairie de Gagny est favorable à l'urbanisation de la carrière Saint-Pierre ou de l'Est : "on a besoin de construire".
  2. Construction du Gymnase Théodore Monod sur la ZNIEFF de la Carrière de l'Est
  3. L'Epée de Damoclès sur la carrière Saint-Pierre : une vielle histoire !!!

L'Edito du Bulletin Municipal N°137 de Février 2009

La municipalité de Gagny a consacré l'intégralité de l'Edito du Bulletin Municipal du mois de février 2009 à parler des relations qu'elle entretient avec notre association Les Abbesses de Gagny-Chelles.

En effet, le projet du Parc Saint-Pierre et Bausset ainsi que notre opposition positive à la construction du gymnase Théodore Monod sur la Zone Naturelle d'Intérêt Floristique et Faunistique de Gagny-Chelles commence réellement à prendre de l'ampleur.

Après l'article du Parisien paru le 4 février 2009, Mr Teulet en sa qualité de Maire de Gagny a jugé opportun d'utiliser l'édito du Bulletin Municipal pour exposer sa position. Il a pris grand soin de ne pas nous citer nominativement ce que nous déplorons..

Nous regrettons énormément le ton employé et les sous-entendus douteux sur l'honnêteté et la pureté de notre démarche. Nous déplorons également la volonté affichée de monter la population contre nous.

Il aurait été préférable qu'un dialogue sain soit engagé avec toutes les associations et administrés gabiniens qui sont opposés à l'urbanisation de la carrière Saint-Pierre.

Nous espérons bien entendu obtenir un droit de réponse dans le Bulletin Municipal et cela dans les plus brefs délais.

Quand nos esprits se seront calmés, nous préparerons une réponse officielle à cet édito des plus malheureux.

L'urbanisation de la carrière Saint-Pierre :

  1. La Mairie de Gagny est favorable à l'urbanisation de la carrière Saint-Pierre ou de l'Est : "on a besoin de construire".
  2. Construction du Gymnase Théodore Monod sur la ZNIEFF de la Carrière de l'Est
  3. L'Epée de Damoclès sur la carrière Saint-Pierre : une vielle histoire !!!

Cliquer pour agrandir :

L'Edito du Bulletin Municipal N°137 de Février 2009

Il convient également de lire le courrier suivant que nous avons adressé au Maire et qui est resté sans réponse. Cette lettre se voulait très constructive, positive et ouverte au dialogue.

>>Lettre des Abbesses de Gagny-Chelles adressée à la Mairie en date du 27-01-2009

- page 2 de 3 -